Cour de Justice pour un lieu de travail où il fasse bon travailler – Agora 80

/Cour de Justice pour un lieu de travail où il fasse bon travailler – Agora 80

Cour de Justice pour un lieu de travail où il fasse bon travailler – Agora 80

A la Cour de justice, on trouve des catégories de personnes ayant des liens juridiques très variés. C’est le personnel de l’institution (fonctionnaires et agents) – qui se situe entre les membres de l’institution (juges, avocats généraux, greffiers), d’une part, et les salariés externes (employés par des sous-traitants), d’autre part – qu’EPSU CJ a comme but d’unir et de défendre.

Le personnel de l’institution est, à son tour, soumis à une structure hiérarchique marquée et traversée par de nombreux clivages : fonctionnaires et agents, agents temporaires et agents contractuels, avec des contrats à durée déterminée ou à durée indéterminée (à noter que, dans le cas des cabinets, la durée formellement «indéterminée» n’est nullement garantie). Plus on regarde de près, plus on découvre un paysage fragmenté, où les intérêts du personnel semblent se réduire au «chacun pour soi».

Or, la raison d’être d’un syndicat est exactement le contraire : cultiver le sentiment de solidarité et organiser la solidarité en la transformant en force de changement.

EPSU CJ a su obtenir des acquis phares, qui sont même des exemples à suivre pour toutes les institutions …

  • Le système de promotion des fonctionnaires, fondé sur l’accumulation des points de mérite (formule dite du sac à dos), a été assorti d’un pro rata temporis, ce qui permet de fixer la date de la promotion au mois près, et non plus seulement au 1er janvier de l’année.
  • Tout récemment, un complément de rémunération a été négocié et décidé pour les agents contractuels qui gagnent moins que le salaire social minimum luxembourgeois.

Par ailleurs, alors que les frais de justice peuvent se révéler inabordables pour le simple collègue, le syndicat dispose d’un arsenal en matière d’assistance juridique qui peut aller jusqu’au recours en justice.

Pour que la solidarité porte des résultats, il faut que les nobles intentions se traduisent en force organisatrice. Un syndicat présent partout est aussi plus représentatif, plus démocratique, plus efficace et constitue un contrepoids utile. Des décisions prises en concertation avec le syndicat sont des décisions meilleures et qui marchent mieux pour tous.

Apportez à EPSU CJ le poids, les compétences et les talents dont elle a besoin pour faire de la Cour un lieu de travail où il fasse bon travailler pour tous !

Par le seul fait d’adhérer, chaque nouveau membre renforce notre capacité à défendre tout un chacun.


Vassilis Sklias
EPSU CJ Président


Retour au SOMMAIRE
2018-06-18T15:52:15+00:0018 juin 2018|Agora 80|0 commentaire