Déclaration de l’USF à la COCORE du 8.03.2016

L’USF remercie le directeur général du CCR d’avoir convoqué la réunion d’aujourd’hui, à notre demande. L’USF a également apprécié de recevoir certaines des informations utiles à la compréhension du document sur la stratégie du CCR qui n’a pas été inclus dans la liste des documents qui nous ont été envoyés avant la réunion.

L’USF est préoccupée par le fait que le principal document décrivant la nouvelle stratégie du CCR proposée a été publié exclusivement sur Connected, une plateforme interne du CCR. En l’absence d’informations complémentaires de votre part, l’USF suppose que ce document publié sur Connected est la base de la discussion COCORE.

L’USF souhaite partager avec vous quelques considérations générales sur ce document qui semble reposer sur trois références principales : Traité Euratom, Évaluation ex-post des actions directes du CCR dans le cadre des 7èmes programmes-cadres et le changement de Commission de 2014.

L’USF observe que le traité Euratom n’a pas été révisé récemment, l’évaluation ex-post des actions directes du document du CCR a été considérée par tous comme un jugement très positif de la contribution du CCR aux programmes du 7e PC, par conséquent, la proposition d’une nouvelle stratégie du CCR, nous le déduisons, doit être liée au seul changement du portefeuille de la Commission (de la recherche et l’innovation à l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport) et aux priorités de la Commission.

L’USF s’interroge sur les nouveaux objectifs que la DG-CCR souhaite atteindre avec le document proposé sur la stratégie du CCR.

Nous avons constaté que les objectifs ne sont pas clairement énumérés dans le document ainsi que le domaine de connaissance qui sera géré par le CCR à l’avenir.

Cependant, des changements profonds dans la structure de la DG sont très clairement suggérés. Ces changements réduiront l’implication du CCR dans les frontières de la science et sa capacité à réaliser des travaux scientifiques expérimentaux en interne, mais mettent beaucoup l’accent sur la gestion des connaissances.

Les principaux changements notés par l’USF sont liés aux trois principaux piliers :

– Le ratio du personnel (70% F – 30% T au lieu de 60% F – 40% T, réf. NPPR 1997)
– Gestion et utilisation des infrastructures
– Gestion scientifique interne du CCR et orientation professionnelle du CCR.

Ce qui, à notre avis, devrait faire partie d’une phase de négociation beaucoup plus large au niveau de la Commission après l’approbation d’une nouvelle stratégie pour la DG-CCR.

En raison du manque de clarté du mandat qui devrait soutenir la nature de ces changements profonds et de l’absence d’un document bien structuré et complet, l’USF ne peut pas partager et soutenir votre proposition d’une nouvelle stratégie pour le CCR et considère qu’il est prématuré de la présenter au Conseil d’administration du 11 mars 2016.

 

Bernd LOESCHER
Président